Loading...
 

Click to Watch in HD > ESPRIT DE RÉSISTANCE ? QUE FAIT LA RÉPUBLIQUE CONTRE LOCCUPATION TERRORISTE ?

Watch ► Merci à ceux qui maident à continuer ce travail : https://www.tipeee.com/virginie-vota Macron dit que feu le colonel Beltrame fait partie des « des héros anonymes de Verdun (...) enfin de toutes ces femmes et de ces hommes avaient décidé que la liberté, la fraternité française ne survivrait quau prix de leur vie et que cela en valait la peine ». Mais la République a-t-elle lutté pour éviter ces morts ? Elle ouvre les frontières a des centaines de milliers d’immigrés, tous les djihadistes qui ont commis un attentat étaient fichés S, délinquants multirécidivistes en liberté. Où est la « résistance » ? Nous aurions donc le devoir de se laisser immoler comme des agneaux parce que la République favorise la présence de l’ennemi. Elle exige un patriotisme qui ne consiste pas à vivre pour elle mais à mourir pour elle. La « Liberté » implique visiblement des morts et des sacrifices aux mains dun ennemi qui nest pas combattu et ces sacrifices sont glorifiés par la République. Est-ce alors un holocauste ? L’allusion avec l’hécatombe de Verdun est d’ailleurs fort éloquente : ces soldats croyaient de bonne foi mourir pour la France, ils ont été sacrifiés sur l’autel de la République. On ne peut s’empêcher de penser aux /Deux Patries/ de Jean de Viguerie qui décrit longuement la patrie sanguinaire toujours plus assoiffée de sang, et versée dans le culte de la mort, « cette croyance invétérée du patriotisme révolutionnaire dans le salut de la patrie par les cadavres, par des accumulations de cadavres ».__________________► LIENS :- Le discours de Macron (version intégrale) en hommage au colonel Beltrame : https://www.youtube.com/watch?v=kxONh0KLtKc- Extrait du discours de Macron sur Le Point : http://www.lepoint.fr/politique/en-direct-attaques-dans-l-aude-la-france-rend-hommage-a-arnaud-beltrame-28-03-2018-2206136_20.phpBIBLIOGRAPHIE :Sur la Révolution et le patriotisme révolutionnaire (liste non exhaustive) : - Jean DE VIGUERIE, /Les deux patries/, réédition de poche : https://livre.fnac.com/a10527681/Jean-de-Viguerie-Les-deux-patries- Alain GERARD, / « Par principe d’humanité… » La Terreur et la Vendée, Fayard, 1999. - Abbé Olivier RIOULT, /L’apothéose humaine/ - François FURET, /La Révolution (tomes 1 et II)/ - Augustin COCHIN, /L’esprit Jacobin/ - Pierre GAXOTTE, /La Révolution française/ Plus de références : https://livresalire.wordpress.com/category/histoire/f-revolution/______________► CITATION :- Jean de Viguerie, extrait lu des Deux patries : « La patrie révolutionnaire est ici fidèle à sa nature profonde, à sa nature d’utopie qui a besoin de la mort pour acquérir un semblant d’existence. Il faut d’abord que de nombreux vivants meurent, ensuite que les survivants se prosternent devant les morts. En attendant la guerre suivante et le nouveau sacrifice humain dont l’idole a besoin pour se nourrir.Pendant cette attente la patrie s’efforcera de vivre du rapport de l’hécatombe précédente. Les morts constituent un capital. Leur sacrifice porte intérêt à condition de savoir l’exploiter. La France, écrit en 1926 René Cassin, « se doit d’assurer le maximum de rendement utile au sacrifice fait par ses enfants pour la sécurité de tous ». Le rendement du sang versé. Tout est utile. Même les morts en tant que tels.On comprend alors les paroles d’André Maginot : « Il y a des cultes qu’il ne faut pas laisser s’interrompre, des souvenirs qu’il ne faut pas s’arrêter de célébrer ». (p. 190)




Loading...
 
Loading